BOULOGNE-BILLANCOURT (Hauts-de-Seine)

 

BOULOGNE-BILLANCOURT

 

24 Août 1944 

Manoeuvrant habilement ses deux sous-groupements Minjonnet et Massu, appuyé au plus près par l’artillerie du 40e RANA du commandant Mirambeau, Langlade s’infiltre dans la vallée de la Bièvre.

Ce n’est pas sans pertes, sur le plateau de Saclay notamment, qu’il atteint les Loges-en-Josas, Jouy-en-Josas et le bois de l’Homme-Mort.
Il déborde et détruit des résistances allemandes, des canons de 88, des chars Mark III et IV et Panther Mark V.

A la fin de la journée, le sous-groupement Minjonnet garde le carrefour du Petit-Clamart, et le sous-groupement Massu atteint le pont de Sèvres.  Il pousse même une compagnie au-delà du pont; la Seine est franchie et Paris est à portée de main.

Le GTL est en liaison avec Morel-Deville qui le couvre face à Saint-Cyr et Versailles et manifeste une forte activité agressive.
La nuit du 24 au 25 est agitée : de nombreux Allemands sont faits prisonniers dans l’île Seguin. Des convois allemands arrivent de Versailles et trouvent la route bouchée au pont de Sèvres par les Français qui en font des hécatombes. Il en est de même au carrefour du Petit-Clamart.

Ici la population est enthousiaste et accueille les soldats de la 2e DB avec des démonstrations joyeuses. Il en sera de même le lendemain matin, dans la traversée de Billancourt par le sous-groupement Minjonnet ralliant le pont de Sèvres depuis le Petit-Clamart par des détours jusque vers la porte de Châtillon. Les fantassins du RMT sont surpris, dans l’enthousiasme populaire, de constater que les drapeaux rouges voisinent dans Boulogne en nombre égal avec les drapeaux tricolores.

Quoi qu’il en soit, la progression reprend le 25. Massu rejoint la porte de Saint-Cloud, suivi de Minjonnet qui garde le pont de Sèvres.

A 12 heures, les 18 canons du 40e RANA tirent en douze minutes 1 800 coups sur les batteries de DCA allemandes repérées entre Garches et Buzenval : c’est la « sonnerie de cloches » d’entrée à Paris.

(Source : Général Jean COMPAGNON  “LECLERC”)

Panther détruit au Bois de BoulognePanther détruit au Bois de Boulogne